Accueil - Editos

Actus des équipes

Conseil National 2015

Avec Saint Dominique, contempler et partager la Parole
En savoir +

Édito

Éditorial du mois de septembre
En savoir +

Votre région

Votre région

L'âme des équipes
En savoir +

Focus sur...

Notre thème d'année 2015-2016

Demeurez dans mon amour

Retrouvez-nous sur...

retrouvez-nous_facebook  Facebook retrouvez-nous_youtube Youtube

Éditos
Edito de mars 2015

Mars, et ça repart !

La publicité veut nous persuader à coups d’images alléchantes qu’il suffirait d’une petite barre chocolatée pour nous revitaliser. Il nous arrive d’y succomber pour un plaisir de courte durée.
Et si nous allions ailleurs puiser nos forces pour sortir vainqueurs de ce temps de rigueur ? Car le temps est proche où un nouveau jour va se lever. Ne nous laissons pas endormir par les messages édulcorés.
Ouvrons le Livre, restons attentifs aux signes d’une Présence encore cachée mais qui vient se révéler aux hommes de bonne volonté. Soyons de ceux qui sauront reconnaître ce jour nouveau parce qu’ils auront su préparer leur cœur et voir dans le grain qui meurt l’aube d’une vie nouvelle.
Marie-Françoise Merlet

 
Edito de février 2015

Le Christ, notre espérance

Le Fils de Dieu, né de la Vierge Marie, s’est incarné pour le salut de l’humanité. Les anges ont annoncé son Avènement. Malheureusement, notre société, pour lutter contre la misère du monde, recherche des solutions comme si Dieu n’existait pas.
Prions, faisons pénitence, gardons confiance !
“Du fond de ma détresse, Seigneur, je crie vers Toi, écoute ma prière.” Depuis les origines, le péché nous pousse à nous détourner de Dieu. En ce temps de Carême suivons Jésus-Christ qui a commencé sa montée vers Pâques. Son sacrifice pour le rachat de nos fautes, nous ouvre la porte de la vie éternelle.
Il est notre espérance et notre salut.
Edmond Perrière

 
Edito de janvier 2015

Invite et tu seras heureux !

Comme il est de tradition, les fêtes de Noël et du Nouvel An ont été l’occasion de se retrouver en famille ou entre amis autour de belles tables, pour vivre dans la joie ces événements.
Pour tous, ces moments de retrouvailles sont importants d’un point de vue humain et spirituel pour souder ou ressouder les liens familiaux et amicaux.
Sur notre chemin, à sa suite, Jésus nous appelle toujours à élargir le cercle : “quand tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ; et tu seras heureux, parce qu’ils n’ont rien à te rendre” (Lc 14,14).
Tout au long de cette nouvelle année, nous vous souhaitons d’être heureux à la manière du Christ et de vivre ainsi la joie de l’Evangile.
Anne-Marie Nas et Fr. Hervé Jégou,
responsables nationaux

 
Edito de décembre 2014

Heureux…

Chaque jour nous sommes sollicités par des “marchands de bonheur” qui prétendent combler tous nos désirs. Dans cette course frénétique du “chacun pour soi”, sommes-nous vraiment heureux ?

Qui nous fera voir le bonheur ? Quelqu’un a répondu à cette question que les personnes de tous les temps et de tous les âges se posent.

“Heureux êtes-vous les pauvres, les miséricordieux dit Jésus, le Royaume est à vous.”

Quand Jésus invite au bonheur, c’est au prix d’un retournement profond de nos attitudes mondaines.

Et si, en la fête de sa venue sur terre, nous lui demandions de le suivre sur ce chemin des Béatitudes : “Ô Jésus, doux et humble de cœur, rends mon cœur semblable au tien.”.

Marie-Jo Witnauer

 
Edito de novembre 2014

Frémir comme les cordes d’une cithare

La joie de la conversion nous dit de quel cœur Dieu nous aime: c’est la joie du père courant au-devant de son vagabond de fils, la joie du berger retrouvant la brebis égarée et “tirant plus de joie d’elle que de toutes les autres”. Elle dit que l’amour du Père est sans mesure, semblable à l’amour qui habite les entrailles d’une mère pour son enfant.

Alors, l’exclu est réintégré, le marginal replacé au centre de la fratrie : beau programme en vérité pour nos Equipes ! Très prosaïquement, cela se mesure à la capacité de se laisser DÉRANGER, laisser son cœur, dit le psaume, “frémir comme les cordes d’une cithare” au malheur du monde.

Fr. Jean-Pierre Mérimée, o.p.

 
«DébutPrécédent1234567SuivantFin»

Page 2 sur 7